Normes RT 2012

La réglementation thermique française a pour but de fixer une limite maximale à la consommation énergétique des bâtiments neufs pour le chauffage, la ventilation, la climatisation, la production d’eau chaude sanitaire et l’éclairage.

La réglementation en vigueur est la réglementation thermique 2012.

Vendredi 16 mars 2012

La réunion d’information

RT2012 -  voir en grand cette image J’ai participé à une réunion d’information à Boulazac sur la Réglementation Thermique 2012 .

Nous avons évoqué différentes façons d’isoler une maison BBC. (Bâtiment Basse Consommation).

Il s’avére qu’avec les matériaux types plaques de plâtre, il est obligatoire d’interposer des films pare- vapeur régulateur hygrométrique tant en plafonds qu’en doublage pour l’étanchéité à l’air.

Toutes les pénétrations d’électricité et autre doivent être traitées avec du matériel spécifique en prenant le plus grand soin à l’étanchéité.

Les doublages isolants collés ne sont pas adaptés. (interdiction de saigner l’isolant et le gros œuvre). Les tappées d’isolation des menuiseries extérieures ne sont pas adaptées non plus.

Plus moultes réflexions quant à la mise en œuvre et aux coûts supplémentaires.

Mon analyse

En tant que plâtrier, j’entrevoie ici un bel avenir pour les gens formés à la plâtrerie traditionnelle.

En effet le retour aux matériaux naturels que sont la brique (terre cuite) et le plâtre (gypse) présente des avantages indéniables pour la construction de maison BBC et pour l’étanchéité à l’air.

Plus besoin de pare-vapeur, les scellements et les enduits des plâtre constituent une étanchéité, et un régulateur hygrométrique hors pair et reconnu par tous les bureaux d’études.

Aujourd’hui une maison BBC présenterait une augmentation du coût de 25 à 30%. Schémas DPE avec la RT 2012 -  voir en grand cette image

Sachez que sur le lot plâtrerie en optant pour des matériaux traditionnels vous n’aurez pas de surcoût et l’augmentation sera minime sur le lot électricité.

Ma conclusion

En conclusion, clients et futurs clients, prenez bien le temps d’étudier vos devis, adressez vous à des professionnels, faite preuve de bon sens, retranchez vous sur des valeurs sûres.

Inversons la tendance du vite fait mal fait. Formons et faisons travailler de vrais plâtriers.

Jean Louis Ouzeau